Mille et Une Fois

Je suis la lune brune

qui éclaire tes désirs nocturnes

Je suis la flamme pure

qui veille tes rêves obscures

Si l’amour nous consume

je nourrirai ce feu qui nous brûle

Si oublier nous rassure

je couvrirai nos yeux de mes ailes de brume

Pour effacer nos peurs somnambules

Quand mille et une nuits m’éloignent de toi

 

Aux premiers signes du matin

je quitterai les lignes de tes mains

seule disciple de mon destin

j’irai trouver dans les oracles

la vérité à la lueur du cristal

sur l’histoire des amants

qui dans l’ivresse d’un instant

ont su faire chavirer le monde

et dicter leur loi au temps

Même si mille et une nuits les séparent parfois

 

J’aime pour toi, pour rien

pour le plaisir de vivre

aux éclats, tout contre toi

se révèle une femme argile

qui cherche ses contours

redessine moi à la pulpe de tes doigts

et donne moi encore une fois

le vertige sur ton tour

Et que vive cette nuit mille et une fois !

Lone Ghazael

Mille et Une Fois
Taggé sur :                                            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *